Choix des termes

Extraits des normes ISO


  1. Extrait de la norme ISO 1087 : Terminologie - vocabulaire
  2. Extrait de la norme ISO 704 : Principes et méthodes de la terminologie

Ces données sont protégées par les droits d'auteurs de l'ISO. Toute reproduction en dehors de l'aide en ligne du logiciel Dhydro, développé dans le cadre du projet MLIS-DHYDRO, est prohibée.

Poursuivant un idéal de normalisation internationale, l'ISO propose des exigences qui conduiraient, dans certains cas, à éliminer une majorité des termes spécialisés observés. Dans le cadre d'une démarche descriptive, la terminographie doit plutôt viser à rendre compte de l'usage réel, observé dans les textes écrits et dans la pratique orale.

1. Extrait de la norme ISO 1087 : Terminologie - vocabulaire

5.3.1.2 terme :
Désignation (5.3.1) au moyen d'une unité linguistique d'une notion (3.1) définie dans une langue de spécialité.
NOTE — Un terme peut être constitué d'un ou de plusieurs mots (5.5.3.1) [terme simple (5.5.5) ou terme complexe (5.5.6)] et même de symboles (5.3.1.1).


2. Extrait de la norme ISO 704 : Principes et méthodes de la terminologie

5.5 Critères de sélection et de formation des termes

Le terme doit :

En normalisation, il doit également être univoque.

5.5.1 Correction du terme du peint de vue linguistique
Le terme doit être conforme aux règles de la langue dont il fait partie.

5.5.2 Précision (motivation) des termes
Le terme (mot ou groupe de mots) doit refléter autant que possible les caractères de la notion compris dans la définition.

Exemples de termes motivés :

en : magnetic tape (carrier of a magnetic recording, having the form of a tape)

fr : bande magnétique (support d'un enregistrement magnétique ayant la forme d'une bande)

Exemples de termes non motivés :

en : blackboard

fr : tableau noir (la surface peut avoir n'importe quelle couleur)

5.5.3 Concision du terme
Le terme doit être concis. La longueur et l'encombrement d'un terme sont de graves défauts. D'une part, le principe d'économie linguistique n'est pas respecté; d'autre part, le recours à l'ellipse devient inévitable.

L'exigence de concision du terme se heurte souvent à l'exigence de précision. Plus le nombre de caractères reflétés dans le terme est élevé, plus la représentation de la notion exprimée est complète, et plus le terme est précis. Cependant, lorsque le nombre de caractères reflétés augmente, le terme devient trop encombrant et difficile à utiliser.

5.5.4 Capacité de dérivation des termes
Le terme doit se prêter facilement à la formation de dérivés.

Exemples :

en : alcohol - alcoholic, alcoholism, alcoholize, spirit - spirituous (un seul terme dérivé)

fr : téléphone, téléphoner (verbe), téléphoniste (subst.) - téléphonique (adj.)

5.5.5 Relation monosémique entre terme et notion
En matière de terminologie normalisée, il est souhaitable qu'un terme n'exprime qu'une seule notion, et qu'une notion soit représentée par un seul terme. Le fait de ne pas se conformer à ce principe (ces cas sont signalés en 5.4 - polysémie, synonymie, homonymie) dans la terminologie scientique et technique peut conduire à des malentendus sérieux. C'est pourquoi, il est conseillé de procéder comme suit lorsqu'on construit des termes nouveaux, élabore des définitions ou ordonne les terminologies existantes: